Calvados


Le Calvados a obtenu son appellation d’origine contrôlée (AOC) en 1942. Après une simplification des appellations en 1984, elles sont désormais au nombre de trois selon des aires géographiques de production strictement délimitées par l’INAO :

  • le « Calvados » (74 % de la production totale de calvados) doit provenir de la distillation d’un cidre fabriqué à partir de pommes de Normandie ; la distillation peut être simple ou double.
  • le « Calvados Pays d’Auge » (25 % de la production) doit provenir de la distillation d’un cidre fabriqué à partir de pommes du pays d’Auge  ; la distillation double s’effectue dans un alambic à repasse.
  • le « Calvados Domfrontais » (1 % de la production) a obtenu son AOC en 1997 et doit provenir de la distillation d’un cidre fabriqué à partir de pommes de la région domfrontaise et d’au moins 30 % de poires à poiré. Les pommes et poires utilisées sont issues de sols granitiques. La distillation simple s’effectue en alambic à colonne. Le vieillissement se fait en fûts de chêne pendant trois ans minimum.

Les Calvados d’appellation d’origine contrôlée sont issus des vergers des autres terroirs normands : Domfrontais, vallée de l’Orne, pays de la Risle, de Bray… On en fabrique ailleurs, mais le produit obtenu ne peut bénéficier de l’AOC.

Notre sélection : Le château du Breuil