L’Alsace


Domaine Mélanie Pfister, Dahlenheim

Le vignoble s’étend sur près de 10 hectares, répartis en quelques 40 parcelles (!) dans un rayon de 3 km autour de la maison familiale.

Cette distribution rend le travail plus ardu, mais permet surtout de valoriser chaque terroir en y adaptant judicieusement porte-greffe et cépage. C’est ainsi que naît la qualité d’un grand vin : de la convergence de la Nature et de l’Homme.

La quasi-totalité des cépages alsaciens est cultivée au Domaine, où le Riesling fait figure de cépage roi, puisque plus de 25% de notre surface y sont consacrés.

 

 

 

 

Domaine du Manoir, Clos du Letzenberg

Le Domaine du Manoir se situe en plein cœur du vignoble alsacien à proximité de Colmar, sur la commune d’Ingersheim.
Le domaine a été créé par Marina et Jean-Francis THOMANN.
La famille Thomann décide, par passion, de remettre en valeur le coteau abrupt du Letzenberg , autrefois planté en vigne, et laissé à l’abandon depuis 1914.

 

D’importants travaux de défrichage et de terrassements de grande envergure sont entrepris à l’aide de matériel lourd. Totalement autodidactes, ils commencent les plantations en 1979, acquièrent et demandent de nouveaux droits de plantation et agrandissent tous les ans le Domaine.

Le parcellaire est réparti sur deux communes, Ingersheim et Turckheim.
Les vins sont vinifiés au domaine et commercialisés sous le nom de « Clos du Letzenberg » car de hauts murs de pierre sèche, appelés autrefois « muraille de Chine » par les Ingersheimois entourent la propriété

Paul Ginglinger,  Eiguisheim

Depuis 1610, 13 générations de viticulteurs se succèdent dans notre domaine familial d’Eguisheim, au cœur de l’Alsace, pour vous proposer des vins de caractère.

Pureté, finesse, concentration, voici les qualités recherchées dans l’élaboration de nos vins depuis désormais plus de 400 ans.

 

Domaine Fernand Engel, Rorschwir

Les maisons à colombage arborent fièrement leur identité. Pourtant, la région dissimule également des richesses hors des cités les plus connues. Situé au pied du célèbre château du Haut-Koenigsbourg, Rorschwihr, est l’un des petits villages dont la discrétion apparente résonne avec sobriété et distinction.

Son histoire est riche en rencontres. La qualité de ses sols et de ses vins a été relatée dans des écrits dès l’an 742 et de nombreux personnages illustres ont partagé le plaisir de goûter aux fameux Vins de Rorschwihr (Pépin le Bref, Clément III,…).

 

Famille Hugel, Riquewihr

Les Hugels, pionniers de la viticulture Alsacienne

Les Hugels, pionniers de la viticulture Alsacienne Des ancêtres vignerons depuis 1639On trouve trace des premiers Hugel en Alsace dès le XVème siècle. Quelque deux siècles plus tard, Hans Ulrich Hugel s’installe à Riquewihr alors dévastée par la terrible guerre de Trente Ans. En 1639 il est reçu bourgeois de la ville et prendra bientôt la tête de la très puissante Corporation des Vignerons.Son fils bâtit en 1672 une très belle demeure rue des Cordiers et surmonte sa porte des armoiries familiales qui sont à l’origine de l’actuelle signature de la maison.

Durant les XVIIIème et XIXème siècles, les Hugel sont reconnus comme des vignerons de grande valeur et se distinguent par les soins méticuleux qu’ils apportent à leurs vignes.

En 1902 Frédéric Emile Hugel quitte l’ancienne propriété familiale pour s’installer au centre de Riquewihr où se trouve aujourd’hui encore le coeur de l’exploitation.

Le vin blanc d’Alsace parmi les plus grands du monde.

La culture de la vigne se pratique en Alsace depuis plus de 2000 ans et fut particulièrement prospère durant tout le Moyen Age.

Bénéficiant de la proximité du Rhin, à cette époque la plus importante voie de communication d’Europe, les vins d’Alsace furent exportés en Hollande, dans les pays scandinaves et en Angleterre où ils étaient très appréciés.

L’Alsace restera jusqu’au début du XVIIème siècle la plus grande et la plus réputée région viticole du Saint Empire Romain Germanique. La guerre de Trente Ans (1618-1648), la Révolution française de 1789, les campagnes napoléoniennes et la guerre de 1870 furent responsables du déclin que connut alors le vignoble alsacien.

Après les ravages causés par les insectes et les maladies cryptogamiques, la situation au début du XXème siècle était désespérée.

Après 1918, quelques vignerons lucides et courageux décidèrent de sauver le vignoble alsacien : Frédéric Emile Hugel en faisait partie. Ce véritable pionnier a consacré sa vie entière à produire et à promouvoir les grands vins de cépages nobles. Son fils Jean oeuvra dans le même sens ; par son opiniâtreté et son travail il prouva que le vin d’Alsace mérite sa place parmi les plus grands vins du monde.

Ses trois fils : Georges, Jean et André suivent rigoureusement la même ligne de conduite, ce sont eux qui ont obtenu la reconnaissance officielle des mentions « Vendange Tardive » et « Sélection de Grains Nobles ».

La génération suivante applique fidèlement les grands principes hérités de ses ancêtres. Une noble mission attend Jean-Philippe, Marc et Etienne : faire du vin d’Alsace le grand vin blanc du XXIème siècle.